20 conseils pour sécuriser sa maison et la protéger contre le vol

Ces conseils sont dispensés par un artisan serrurier détenteur d'une expérience dans l'intervention sur des domiciles cambriolés de plus de 25 années, à Paris et dans sa banlieue. La plupart du temps, les cambriolages ont nécessité moins de deux minutes d'effraction, et ont eu lieu à partir d'une porte d'entrée vulnérable. Cela signifie donc qu'une amélioration de la sécurité aurait pu suffire à dissuader le cambrioleur et lui faire préférer une autre cible.

Nos recommandations pour améliorer la sécurité de votre domicile

Une maison, un commerce, un local inviolables n'existent pas. Une personne qui veut s'introduire pourra toujours le faire : l'objectif est donc avant tout de décourager une personne en repérage, puis de lui rendre la tâche difficile si elle tente, malgré tous les signes apparents de sécurité et de protection, de s'introduire chez vous. D'ailleurs, d'après les estimations délivrées par les spécialistes, une effraction dure moins de deux minutes, au-delà de quoi le monte-en-l'air renonce à son entreprise. On comprend bien l'importance du moindre verrou, cache-cylindre ou cornière anti-pince, dans votre combat contre l'effraction.

  1. Le cylindre de toutes vos portes donnant sur l’extérieur ne doit surtout pas dépasser de la serrure, sans quoi il pourra être arraché ou couper à l’aide de pinces coupe-boulon. S’il dépasse (même d’un centimètre), vous pouvez remédier à ce problème en installant un protège-cylindre blindé.
  2. Vous avez équipé votre cylindre d'une cache-cylindre ? Excellente initiative, mais veillez à ce que les têtes des vis n'apparaissent pas sur le côté extérieur de la porte, ou un simple tournevis suffira à le retirer et à déjouer cet accessoire destiné à protéger l'intégrité du canon de votre serrure.
  3. L’encadrement de votre porte est-il vissé au mur à l’aide de vis involtures (indesserrables), ou simplement collé au mur ? S’il n’est que collé, il ne résistera pas à une effraction au pied-de-biche. Les vis involtures, particulièrement celles qui font 8 cm de long, consolident efficacement le montant de votre porte.
  4. Y a-t-il du vide ou un petit espace entre le montant et le battant de la porte ? Sachez que ce vide sera mis à profit par un cambrioleur pour arracher votre porte à l’aide d’un pied-de-biche. Les cornières anti-effraction s’imposent. Grâce à ces barres en acier, votre porte formera avec le cadre un tout indissociable.
  5. Vos portes présentent-elles des charnières orientées vers l’extérieur ? Si c’est le cas, c’est une grosse erreur ! Vos paumelles doivent être visibles et accessibles uniquement depuis l’intérieur. Si vous n’opérez pas cette modification, pensez à ajouter des chevilles ou des vis indévissables.
  6. Certes bien plus onéreuse, la serrure multipoints offre une sécurité largement supérieure aux serrures monopoints : si vous choisissez un modèle comprenant sept points de verrouillage, l’effraction deviendra beaucoup plus ardue, même pour un malfaiteur chevronné.
  7. Le bloc-porte blindé, doté d’une serrure A2P à plusieurs points, constitue un rempart qui peut résister à des techniques particulièrement destructrices : si vous le choisissez bien, il repoussera les intrusions au pied-de-biche, à la pince coupe-boulon ou à la perceuse.
  8. Votre porte est seulement équipée d’une serrure monopoint ? Avez-vous songé à poser un verrou d’appoint pour la renforcer ? La présence d’un second point de fermeture peut suffire à décourager un éventuel cambrioleur. C’est un investissement modeste qui peut faire la différence.
  9. Le verrou de blocage peut efficacement compléter une serrure multipoints : grâce à lui, il faudra une deuxième clé pour ouvrir la porte équipée d’une telle serrure, car il bloque la tringle et empêche l’ouverture de la porte.
  10. L’une de vos porte est-elle équipée d’une vitre ? Renoncez à ce type de portes et privilégiez toujours les modèles massifs, en bois ou en métal, sur tous les accès donnant sur l’extérieur.
  11. Vous avez une véranda ou une porte-fenêtre coulissante, fermée par un volet roulant à lames en PVC ? Ce sont des ouvertures particulièrement vulnérables, déjouables simplement, et vous devriez toujours priviliégier des volets en bois pour les protéger. Pensez à équiper toutes vos portes coulissantes d’un verrou.
  12. Pour vos fenêtres accessibles depuis la rue ou le jardin (rez-de-chaussée ou 1er étage), préférez des volets en bois fermés par une espagnolette métallique. Fermez vos volets quand vous partez, même en journée, et ne suivez pas le conseil selon lequel il ne faut pas indiquer à un cambrioleur que vous êtes sortis en barricadant votre maison. S’il tente de s’introduire chez vous, c’est parce qu’il a repéré votre maison et connaît vos habitudes. Retardez-le ou découragez-le par tous les moyens.
  13. De nos jours, les serrures de haute-sécurité sont livrées avec des cartes de propriété, qui rend illégale la reproduction de vos clés si celle-ci n'est pas demandée par le propriétaire (dont l'identité sera vérifiée). Vous devriez exiger cette option pour toute installation d'une serrure neuve.
  14. Si vous avez pris la mauvaise habitude de sortir dans votre jardin, et que celui-ci est à l’arrière de votre maison, sans fermer la porte située à l’avant, vous devriez opter pour une porte à pêne dormant, qui se verrouille automatiquement, dès que vous la claquez, que vous soyez à l’intérieur ou à l’extérieur. La majorité des cambriolages ont lieu en pleine journée, et très souvent les propriétaires sont sur les lieux.
  15. Lorsque vous décidez de vous absenter plusieurs jours, surtout pendant les périodes de vacances (l'été), pensez à prévenir la gendarmerie qui fera gratuitement des rondes afin de vérifier que votre domicile n'a pas été cambriolé. Il suffit de s'incrire à l'Opération Tranquillité Vacances mise en place chaque année à Paris. Partez sereins !
  16. Le judas optique est idéal pour les portes des personnes vulnérables ou en situations d’isolement, car il leur permet de contrôler l’identité des visiteurs et de n’ouvrir qu’aux personnes de leur connaissance. Il évite ainsi tout risque d’agression et de cambriolage avec violence.
  17. L’entrebâilleur de porte est un élément qui vient compléter la sécurisation des accès : grâce à lui, une personne peut réceptionner un courrier en entrouvant seulement sa porte, tout en barrant le passage à un intrus et sans s’exposer à des risques.
  18. Ne conservez jamais les clés que l’on vous donne lorsque vous emménagez dans un nouvel appartement ou quand vous achetez une maison : vous ne connaissez pas tous les doubles en circulation.
  19. Une minorité de cambrioleurs s’attaque aux maisons la nuit : ils aiment travailler dans l’ombre, rien de tel pour les décourager qu’un détecteur de présence qui déclenche un spot dès que quelqu’un s’approche de votre seuil.
  20. Votre maison n’est équipée ni d’une alarme ni d’une caméra de surveillance ? Rien ne vous empêche de prétendre le contraire et de coller un autocollant sur votre porte de type « Maison sous videoprotection ». Cela aura au moins un effet dissuasif.

Vous avez d'autres conseils dont vous voudriez faire partager nos lecteurs ? Vous avez été victime d'une effraction qui a réussi ou échoué, et vous voudriez nous faire part de votre expérience, ou des modifications que vous avez effectuées sur votre porte à l'issue du cambriolage ? Écrivez-nous pour que nous les publions sur notre site !